• Venise, l’entrée du Grand Canel – la pointe de la Douane et la Salute
  • Venise, le café Florian Piazza San Marco – la galerie des Procuraties Nuove
  • Venise, le Grand Canal entre les sestiere San Marco et San Polo
  • Venise, les tombes de Stravinsky et de Diaghilev dans l’ile cimetière San Michele
  • Venise, San Giorgio Maggiore et la pointe de la Giudecca vues du Campanile
  • Venise, le palais des Doges et la Piazzetta vu du Bacino di San Marco

Dictionnaire amoureux de Venise

dico_amoureux_veniseVous aimez Sollers ? Lisez ce livre. Vous n’aimez pas Sollers ? Lisez-le quand même. Pour ne pas vivre Venise idiot, il est indispensable, bien plus qu’un guide. La vivre, la comprendre ou la humer – car, à travers ces pages, nous sentons la ville.
Dictionnaire dont les multiples références culturelles ne sont jamais ennuyeuses ou pédantes (au pire, le pédantisme est tellement dilué dans l’amour qu’il devient succulent). Les entrées sont principalement des noms d’artistes et d’écrivains qui ont fait, aimé Venise, qui y ont vécu ou y sont passés. Ainsi Proust y est-il « passé », deux fois. Mais quel passage…

Sollers rend hommage à Morand, bien sûr (« Venises »), mais aussi à Da Ponte, qui finira sa vie à New York et vendra ses livrets de Don Giovanni traduits en anglais. Il évoque longuement Nietzsche, Vivant Denon, Chateaubriand, Lord Byron, Hemingway, Sade, Monet, Manet, nous parle de la Fenice et du concert auquel assista Jean-Paul II. On y joue « l’interminable cinquième symphonie de Mahler ». Sollers note : « On fait subir Mahler à Jean-Paul II. C’est un attentat acoustique. »
L’amour que porte Sollers à Venise transparaît à chaque page. Il cite d’ailleurs Dominique Rolin – Sollers, comme dans la chanson, a deux amours - et lui cède la parole (extraits de « Plaisirs », livre d’entretiens paru en 2002, folio) pour raconter leur arrivée, la première fois, à Venise. Le soir, l’été. Ils prennent un vaporetto sur le Grand Canal. Ils le quittent place Saint-Marc. « Il (Jim, alias Sollers) a posé ses valises et nous sommes restés dix minutes sans pouvoir parler ». Donc, même si vous n’aimez pas Sollers, vous aimerez ce livre. Et dites-vous bien qu’un homme qui a écrit : « J’ai pu rester de longs moments, depuis une loge, ( à La Fenice) dans la bouche, les lèvres, la gorge et le souffle de Teresa Stich-Randall », ne peut pas être foncièrement mauvais.


Dictionnaire amoureux de Venise
Phillipe Sollers
Plon 2004
22 €

Une interview de Phillipe Sollers par Olivier Barrot lors de la sortie du Dictionnaire
Pages :  
  • AVIS DE LA REDACTION

  • 0

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE : EUROPE LIVRES & GUIDES

classés par :

NUAGE TAGS

LES NOTES TENTATIONS

POURQUOI PAS

BIEN

TRES BIEN

REMARQUABLE

EXCEPTIONNEL

 

RECHERCHE

 

DERNIERES VIDEOS

piscine
 
 
st malo petit be
 
 
grand_hotel
 

PUBLICITE

La Piscine - Roubaix
Musée d'Art et d'Industrie André Diligent
Fine Art TV
Fine Art Tv est dédié au monde de l'image et au domaine artistique. Chaque semaine vous partagez avec nous le meilleur des courants artistiques
Palais des Beaux Arts de Lille
Un des musées les plus intéressants de France

LES TWEETS DE LA REDACTION

GALERIE PHOTOS

chartreuse_pavieparc_montsourisfougeres_sur_bievre
mette_ribeauvilledecoret_vichyla_piscine_roubaix
brierebreteschehotel agapa